Баёнияҳо

Rahmon, ne touche pas au Badakhshan!

Nous, réfugiés politiques du Tadjikistan en France, faisons appel à vous, citoyens du monde entier, avec une demande d’aide.

Nous vous demandons de protéger nos citoyens restants dans notre pays, au Tadjikistan, contre l’usurpateur sanguinaire Emomali Rahmon, qui a régné irremplaçablement pendant près de 30 ans et amendé la Constitution sur le droit d’être élu président à vie.

Aujourd’hui, le tyran tadjik sanglant Emomali Rahmon mène une opération militaro-policière punitive contre la population de toute une région autonome du Pamir tadjik.

Il s’agit de la région autonome du Gorno-Badakhshan au Tadjikistan, dont la hauteur des sommets est deux fois plus haute que le magnifique Mont Blanc.

Le Badakhchan tadjik est situé à la frontière avec l’Afghanistan, le Pakistan, l’Inde et la Chine. Une ancienne population autochtone y vit.

Le territoire du Badakhshan est la moitié du territoire du Tadjikistan. Les montagnes du Badakhshan contiennent d’énormes réserves de pierres précieuses, de métaux précieux et rares.

Le peuple épris de liberté du Badakhshan pendant 30 ans ne s’est pas complètement soumis au tyran Rahmon dans ses plans visant à transformer les citoyens en esclaves obéissants silencieux, leur permettant de piller de manière incontrôlable et de s’enrichir personnellement en vendant le trésor national.

Aujourd’hui, la police et les troupes de l’armée ont été introduites dans le Badakhshan, Internet a été coupé pendant environ un mois. Les gendarmes du tyran arrêtent, torturent et abattent des militants de la société civile. Les listes noires des personnes peu fiables s’élargissent pour inclure ceux qui osent élever la voix et défendre les droits de la commune, qui abrite environ 200 000 personnes. Des interdictions ont été imposées pour se déplacer et quitter le cordon, se rendre dans une autre région ou à l’extérieur du pays.

Le Comité de Sûreté Nationale post-soviétique du Tadjikistan prépare une provocation en utilisant ses agents-provocateurs déguisés en talibans afghans. Ainsi, le dictateur Rahmon veut accuser le peuple du Badakhshan de terrorisme et se justifier auprès de ses collègues du club des dictateurs et de toute la communauté mondiale. Il a l’intention d’utiliser à nouveau la violence armée contre ses citoyens, tout comme il l’a fait lorsqu’il est arrivé au pouvoir sur les os de milliers de Tadjiks morts à la fin de 1992.

Nous vous appelons, chers amis, personnes de bonne volonté, organisations internationales, à tendre la main de solidarité avec le peuple tadjik qui souffre depuis longtemps et à ne pas permettre au tyran Rahmon de déclencher des répressions sanglantes au Badakhshan.

Rahmon, ne touchez pas au Badakhshan!

Rahmon, ne touchez pas au Badakhshan!

Rahmon, ne touchez pas au Badakhshan!

Рубрики:Баёнияҳо, Ҳуқуқи башар, Ҷомеа

Помечен как:

Добавить комментарий

Заполните поля или щелкните по значку, чтобы оставить свой комментарий:

Логотип WordPress.com

Для комментария используется ваша учётная запись WordPress.com. Выход /  Изменить )

Фотография Twitter

Для комментария используется ваша учётная запись Twitter. Выход /  Изменить )

Фотография Facebook

Для комментария используется ваша учётная запись Facebook. Выход /  Изменить )

Connecting to %s